Que puis-je négocier avec un fournisseur d'énergie ?

Sommaire

Que puis-je négocier avec un fournisseur d'énergie ?

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Depuis la libéralisation du marché de l'énergie en 2007, vous pouvez choisir votre fournisseur d'électricité et/ou de gaz. Une liberté qui vous permet de trouver le meilleur tarif en fonction de vos besoins.

Quel que soit votre fournisseur, la qualité de l'énergie reste la même. Elle est garantie par le gestionnaire de réseau de votre ville, la plupart du temps GrDF pour le gaz et Enedis (ex ERDF) pour l’électricité. Celui-ci, sauf exception locale, continue également à assurer ses missions de dépannage et de service d'urgence.

Pour trouver le meilleur tarif, voici comment choisir un fournisseur d'énergie.

1. Comparez les fournisseurs d'énergie

Il existe aujourd'hui une vingtaine de fournisseurs officiels d'énergies, sans compter les fournisseurs locaux. Pour en connaître la liste et comparer les offres, vous pouvez vous rendre sur le site du médiateur national de l’énergie, qui vous offre un comparateur en ligne et vous permet de trouver les fournisseurs qui desservent chaque commune.

Vous pouvez choisir un seul fournisseur pour vos énergies si vous utilisez le gaz et l'électricité, ou bien deux fournisseurs séparés. Dans le premier cas, le fournisseur a l'obligation de vous détailler les prix de façon séparée, et de préciser de quel tarif il s'agit (libre ou réglementé).

Comprendre la tarification actuelle du gaz est une étape essentielle avant de souscrire un nouvel abonnement.

2. Choisissez un tarif libre ou réglementé

Les fournisseurs de gaz et/ou d'électricité proposent désormais :

Tarifs réglementés

Seuls EDF, ENGIE et un petit nombre d’opérateurs locaux (Gaz de Bordeaux, Gaz de Strasbourg…) sont autorisés à proposer des tarifs réglementés, pour l’énergie qu’ils commercialisent historiquement, donc respectivement l’électricité et le gaz naturel.

Tarifs libres

Pour les prix au tarif libre, vous devez comparer les offres de chaque fournisseur. Vous aurez le choix entre :

  • des tarifs fixes (prix au kWh garanti pendant 1 an ou 2 ans) ;
  • des tarifs indexés, qui suivent l’évolution du tarif réglementé ;
  • ou encore des tarifs dont les critères d’évolution sont directement fixés par le contrat.

Certaines offres libres sont inférieures au tarif réglementé (jusqu’à 10 % d’économies environ selon les dernières observations de la Commission de régulation de l’énergie), ou proposent des remises (si vous souscrivez à une offre sur internet par exemple, ou à la souscription d’un nouveau contrat).

Autres contrats énergie

Certains fournisseurs ont également des offres d'« électricité verte » qui favorisent l'utilisation des énergies renouvelables.

Enfin, en fonction de votre niveau de ressources, vous êtes peut-être éligible au chèque énergie qui remplace, depuis le 1er janvier 2018, les tarifs sociaux de l’énergie : Tarif de Première Nécessité (électricité) et Tarif Spécial de Solidarité (gaz naturel). Celui-ci permet de régler votre facture d'énergie auprès de votre fournisseur. Il vous est normalement attribué suite à votre déclaration de revenus et est envoyé courant avril.

Pour pouvoir utiliser leur chèque énergie, les locataires doivent disposer de leur propre compteur d'électricité et d’un contrat établi à leur nom, les locataires dont les dépenses d’énergie sont incluses dans le loyer ne peuvent pas en bénéficier (réponse ministérielle du 27 août 2019, question n° 15994).

3. Faites jouer la concurrence en lisant bien chaque contrat proposé

Quel que soit le fournisseur que vous avez ou vers lequel vous souhaitez vous tourner, vous devez tenir compte de plusieurs paramètres importants comme le prix de l'énergie, les conditions d'évolution des prix, la durée d'engagement du contrat etc.

Prix de l'énergie et des services

Le premier critère est souvent le prix. Sur votre facture, on distingue 3 coûts :

  • Le prix de l'énergie se calcule selon :
    • une partie fixe (abonnement) ;
    • une partie variable (consommation en kWh), en comparant les montants TTC (qui incluent des contributions tarifaires et taxes dont la TVA) ;
    • et éventuellement les différents niveaux de tarif selon l'heure d'utilisation (par exemple, dans le cas d'une offre « heures pleines / heures creuses »).
    • Ces prix sont dépendants du type d’usage et de la consommation associée.
  • Le prix des services de gestion de clientèle :
    • canaux d'accès (téléphone, e-mail, courrier),
    • horaires et coût du service clientèle,
    • facturation (par courrier ou par e-mail),
    • moyens de paiement proposés,
    • périodicité des paiements et des relevés…
  • Prix des autres services techniques s'ils existent.

Conditions d'évolution des prix

Certains tarifs sont fixes, d’autres varient d'un fournisseur à un autre.

Regardez si cette évolution est indexée sur le tarif réglementé ou sur d’autres indicateurs.

En règle générale, évitez les tarifs indexés sur un indicateur que l’on ne comprend pas clairement.

Durée d'engagement du contrat

Comme pour un opérateur de téléphonie mobile, les fournisseurs d'énergie imposent souvent une durée de contrat minimum.

Conditions de résiliation du contrat

Pour chaque contrat proposé, regardez :

  • les motifs qui permettent de résilier le contrat avant son échéance ;
  • la durée du préavis pour la résiliation ;
  • la procédure à accomplir pour résilier le contrat.

4. Osez discuter avec le service commercial !

Contactez les services commerciaux des fournisseurs que vous avez retenus, et demandez-leur s’ils peuvent vous consentir un geste : ils peuvent avoir des offres commerciales intéressantes !

Aussi dans la rubrique :

Les fournisseurs d’énergie

Sommaire

Un marché ouvert à la concurrence

Le marché de l'énergie

Un ou deux fournisseurs pour le gaz et l'électricité ?

Les fournisseurs de gaz et d'electricité