Estimation de sa consommation électrique

Sommaire

Il peut être indispensable, utile ou économique de faire une estimation de sa consommation électrique ou de celle de son futur logement. Bien sûr, le DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) reprend les données nécessaires, mais l'estimer avant de visiter un nouveau logement à vendre ou à louer, ou afin de comparer les offres des fournisseurs d'électricité est une précaution utile. Il est assez facile d'estimer sa consommation électrique dès lors que l'on connaît le parc d'appareils électriques dont on dispose ou disposera chez soi.

Les fournisseurs d'électricité doivent mettre à la disposition des consommateurs leurs données de comptage ainsi que des systèmes d'alerte liés au niveau de leur consommation (dès juillet 2017).

Méthode pour estimer sa consommation électrique

Pour estimer sa consommation en électricité dans un logement, la méthode la plus simple est d'aller relever sur chacun des appareils électriques sa puissance en Watts (W) et de faire pour chacun le calcul de son temps d'utilisation en heures par jour, puis en nombre de jours par an.

Au final, on obtiendra le résultat en kWh (kilowattheure) comme sur sa facture d'électricité.

Mais cette méthode est fastidieuse, car on connaît rarement la puissance consommée par chaque appareil et son temps précis d'utilisation par jour, et encore moins par an (pour le chauffe-eau électrique notamment, qui se déclenche et s'arrête seul).

Pistes de calcul de l'estimation de consommation électrique

À partir de la consommation de chaque appareil électrique

La première piste est donc d'appréhender chaque appareil électrique individuellement, puis de cumuler les consommations annuelles estimées pour estimer sa consommation électrique annuelle.

Voici un tableau approximatif de la consommation annuelle en fonction de la fréquence et de la durée d'utilisation par type d'appareil, de quelques minutes à plusieurs heures par semaine, pour un ménage de 2 personnes (cuisine et chauffage autres qu'électriques).

Appareil

Puissance absorbée

Consommation annuelle

Frigo-congélateur classe A+

200 W

200 kWh

Lave vaisselle

1 200 W

290 kWh

Micro-ondes

1 000 W

90 kWh

Four classique

2 000 W

165 kWh

TV (selon le type)

20 W à 350 W (LED, LCD, Plasma)

55 kWh à 440 kWh

Lampadaire halogène

300 W

500 kWh

Lave-linge

2 500 W

200 kWh

Sèche linge

3 000 W

200 kWh

Fer à repasser

1 000 W

260 kWh

Radiateur de salle de bain

2 000 W

190 kWh

Bien évidemment, si l'on cuisine et se chauffe à l'électricité, il faut ajouter la consommation et la durée d'utilisation des plaques de cuisson, puis de chaque radiateur électrique.

À partir du retour d'expérience des consommateurs et des fournisseurs d'énergie

La seconde méthode d'estimation est en fonction du retour d'expérience des consommateurs mais aussi des fournisseurs d'énergie : on peut ainsi estimer ce que consomme un logement en fonction de sa superficie, du mode de consommation électrique, puis du nombre d'occupants.

Estimation de sa consommation électrique : points d'attention

Il est toujours utile de faire le point sur sa consommation en électricité afin d'en réduire l'impact économique sur le budget, mais aussi de diminuer l'impact environnemental de la consommation en énergie de l'immobilier résidentiel (> 35 % de l'électricité consommée en France).

Évolutions actuelles en matière d'énergie

Si le chauffage électrique semble avoir vécu (le rapport en énergie primaire est défavorable à l'électrique) dans le Bâtiment Basse Consommation (BBC), mais aussi en raison de l'obligation de rénovation énergétique (à partir de janvier 2017 et jusqu'en 2025), la prochaine Réglementation Thermique (RT 2020) signera sûrement sa fin.

Si le DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) permet d'envisager les postes principaux de la consommation en énergie (chauffage, rafraîchissement, ventilation) à réduire, d'autres pèsent non seulement sur la quantité d'énergie consommée, mais aussi sur le montant de l'abonnement.

Un abonnement auprès d'un fournisseur d'énergie peut varier du simple au double en fonction de la puissance souscrite, entre 6 kVa et 15 kVa (kilovolt-ampère). Estimer sa consommation électrique permet de ne souscrire qu'à la puissance requise par son habitat et son mode de vie plutôt que de payer pour une puissance électrique dont on n'a pas l'usage.

Estimation réelle de la puissance électrique nécessaire

Avant l'achat ou la location d'un logement, avant tout déménagement, bien en amont de la souscription d'un nouveau contrat d'électricité, il est prudent d'estimer la puissance électrique dont on aura réellement l'utilité.

Si l'on additionne les puissances des appareils et du chauffage électrique d'un appartement type de 60 m² équipé confortablement mais sans excès pour 4 personnes, la puissance requise dépasse légèrement les 15,7 kVa. Tout un chacun, et encore plus le fournisseur d'énergie, aura tendance à souscrire, ou à faire souscrire un abonnement de 15 kVA, alors qu'en pratique, les appareils ne fonctionnant pas tous en même temps. Une puissance de 12 kVa serait suffisante, voire 9 kVa si le chauffage n'est pas électrique.

Les énergies

Les énergies : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différentes énergies
  • Des conseils sur la gestion d'un contrat et les économies d'énergie
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Choix de l’abonnement

Sommaire

Déterminer la puissance électrique nécessaire

Calculer la puissance électrique Puissance électrique

Estimer sa consommation

Comment estimer sa consommation

Tarifs de l'électricité

Les tarifs de l'électricité